Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

Voitures Corail TER SNCFFrance - Voitures

A partir du début des années 90, concurrencées par l'arrivée des TGV sur les plus longues liaisons, certaines voitures Corail ont été reversées à des relations régionales. Une partie d'entre elles a ensuite reçu une rénovation, financée soit par la SNCF soit par la région utilisatrice.

A partir de recoupements entre les différentes sources (Trains du Sud Ouest, Le Train, Rail Passion, Voies Ferrées, forums...), j'ai pu dresser un premier inventaire correspondant au parc initialement affecté à chaque région, puis essayer de retracer les différentes mutations effectuées.

Certaines de ces voitures ont été radiées depuis 2010. A note qu'au moins une voiture TER (livrée grise et bleue) a ensuite été réintégrée au parc Intercités, recevant l'autocollant adéquat.

Corail TER "standard"

Les voitures Corail TER "standard" sont identiques aux voitures Corail "nouvelle décoration", seule la livrée extérieure change (parfois après coup) : gris métallisé sur la majeure partie des flancs et des portes, bandeau bleu en bas de caisse, toit et châssis gris foncé. Un logo de la région est généralement ajouté. Les types les plus courants sont : B10tu, B11tu, A5B5tu VTU, B11u, B9ux VU. Il y a également des voitures en version d'origine ou Corail+ simplement repeintes en livrée TER.

A ces types déjà existants s'ajoute quatre nouveaux, communs à plusieurs régions :

A5B4tux VTU 84

Les 28 places de première classe sont conservées, mais côté seconde classe, il ne reste que 32 places : la première travée côté plateforme est remplacée par un espace pour transporter des vélos.

B5uxh ex B6Du / B6Dd2u VU (57 exemplaires)

Ces voitures proviennent de la transformation de voitures mixtes fourgon B6Du ou B6Dd2u (et d'une B7Dux) en voitures pilotes de manière à gagner du temps sur certaines relations. Elles peuvent être remorquées ou poussées par des BB 7200, 15000, 22200 ou 26000 spécialement adaptées ; seules 13 d'entre elles (celles de région Alsace) peuvent être utilisées en réversibilité à 200 km/h. Livrée TER classique (sauf les 17 de la région Bourgogne) et portes bleues.

On a successivement la cabine de conduite, un espace pour vélos, puis la plateforme avec porte élargie, des toilettes agrandies, un espace pour un fauteuil roulant avec des sièges relevables (à l'emplacement du compartiment 6), puis cinq compartiments de huit places avec côté couloir des demi cloisons vitrées sans porte.

B7uh ex B11u VU (35 exemplaires)

Ces voitures sont identiques à celles Corail Intercités, seule la décoration extérieure change : quatre compartiments sont supprimés, à leur place se trouvent une plateforme d'accès pour fauteuil avec de larges portes coulissantes, des toilettes adaptées et un espace avec quelques places assises. Livrée TER classique, mais portes généralement bleues. En tout, 76 exemplaires seront construits.

B3t7u ex B12u VU 85

Sans utilisation, 18 voitures "cabine 8" B12u ont été totalement réaménagées : désormais, elles comportent 76 places de seconde classe, réparties de la manière suivante : une salle à couloir central de 20 places, une zone de 36 places à couloir décentré, et une autre salle de 20 places à couloir central. La zone centrale, à couloir décentré, a 12 places individuelles d'un côté du couloir et de l'autre côté de six compartiments non fermés de quatre places ayant des cloisons en verre.

Répartition par régions

Dans cette liste sont seulement énumérés les parcs rénovés sur les fonds des régions. Souvent, il a été complété par des voitures "nouvelle décoration", éventuellement repeintes en livrée TER, mais rénovées aux frais de la SNCF.

Alsace :

Dès 1991, un service TER 200 est créé entre Strasbourg et Bâle ; 49 voitures VTU 82 et ensuite VTU 75 sont modernisées pour composer des rames remorquées par des BB 26000. La livrée à base de deux tons de gris, avec des portes rouges et un fin bandeau multicolore au dessus des baies.

Transformations : 16 VTU 82 (12 en 1991, 4 en 1992) puis 33 VTU 75 / 80 : 12 en 1994, 6 en 1995, 15 en 1999.

9 A10tu : 5 VTU 75, 1 VTU 80, 3 VTU 82

Les équipements d'origine sont redécorés dans le même style que les TGV Atlantique, mais avec du vert à la place du rouge. Une cabine téléphonique prend place à une extrémité ; elle a depuis été remplacée par un espace pour vélos.

28 B11tu : 20 VTU 75, 8 VTU 82

Même diagramme qu'à l'origine, mais décoration intérieure type TGV Atlantique.

12 B11tux : 7 VTU 75, 5 VTU 82

Ces voitures sont identiques aux B11tu, mais disposaient d'une cabine téléphonique à une extrémité. Par la suite, cette cabine sera supprimée et ces voitures deviendront des B11tu lors de leur modernisation.

A l'occasion de leur passage en révision générale entre 006 et 2010, ces voitures reçoivent une nouvelle livrée (standard avec pelliculage) et une décoration intérieure type AGC (sièges jaunes en première, bleu violacé en seconde) avec stores à la place des rideaux ; les sièges restent du modèle d'origine. Les cabines téléphoniques n'ayant plus d'utilité, elles ont été remplacées par des crochets pour le transport de vélos.

14 A10tu VTU

70 B11tu VTU

13 B5uxh ex B6Du VU

Depuis 2003, 10 B6Du en livrée d’origine ont été incorporées aux rames TER 200 notamment pour permettre le transport de vélos. Même si certaines ont entre temps été repeintes en livrée TER standard, toutes ont été transformées depuis en voitures pilotes B5uxh aptes à 200, rejointes par trois autres unités.

Cette région possède également quatre voitures en complément (une A4B6u VU ayant conservé son intérieur d'origine mais repeinte en livrée TER et trois B11u), limitées à 160, ainsi que des voitures Nouvelle Décoration. Celles limitées à 160 km/h sont engagées soit sur les lignes en traction thermique avec des BB 67400 (remplacement prévu par des Régiolis à partir de 2015) soit sur quelques trains Bruxelles - Suisse transitant par Bâle - Strasbourg - Metz : des voitures TER assurent donc un service Euro City.

Aquitaine :

Environ 50 voitures, dont une dizaine de VU, pour la plupart rénovées de manière "standard" (dont d'anciennes Corail+) :

B11tu VTU

A5B5tu VTU 84

B11u VU (y compris une des six VU 83 à portes coulissantes)

B6Du VU

Tractées par des BB 9300 et 7200 voire 8500, elles sont engagées vers Toulouse et Hendaye ; il est aussi arrivé qu'elles soient engagées vers La Rochelle, tractées par des BB 67400. Il semblerait que ces voitures soient remplacées par de nouvelles automotrices Régiolis et Régio2N dans les années à venir.

Auvergne :

Les relations TER couvertes en rame Corail dans cette région étaient les Lyon - Clermont, quelques Clermont - Nevers et les Nîmes / Montpellier - Clermont. Alors que la première relation était équipée, du temps des rames tractées, en matériel fourni par Rhône Alpes (aujourd'hui : AGC, principalement Auvergne), la seconde mêlait B6Dd2 VU 75, voitures USI et UIC et des locomotives diverses avant d'être totalement assurée au milieu des années 2000 par des automoteurs, et la troisième était assurée jusqu'à fin 2009 par de courtes rames Corail de deux ou trois voitures remorquées par des BB 67400. Ces relations justifièrent la présence au mieux de 6 VTU et 7 VU à la gérance de Clermont où elles côtoyaient des voitures USI jusqu'en 2007.

Ce parc a été remplacé par des AGC X 76500 et comprenait des A5B5tu VTU 84, B11tu VTU et B11u VU rénovées vers 2006 - 2007 (livrée TER standard + intérieur type "Nouvelle Déco") ou "nouvelle déco" (voitures ex Grandes Lignes) ; des B6Dd2 VU 75 en firent également partie jusqu'au milieu des années 2000 (réforme probable).

Bourgogne :

Douze voitures ont été rénovées en 1999 pour les relations Paris - Dijon - Lyon :

3 A10tu (2 VTU 75, 1 VTU 78)

Simple redécoration avec des sièges unis rouge rosé, sol en moquette grise, rideau rouges.

9 B10tu ex B11tu VTU 75

Sièges unis bleu clair, sol en caoutchouc gris foncé, rideaux turquoise, avec espace pour deux vélos à une extrémité de la voiture.

Ce parc a rapidement été complété par des voitures "Corail +" ou "Nouvelle déco", dont des B5rtux VTU qui ont ensuite été radiées.

Depuis 2006, une nouvelle livrée, reprenant le gris et bleu, mais avec des portes et motifs rouges à une extrémité et jaune à l'autre, est apparue sur tout le matériel de la région (y compris un Y 8000 et une BB 7200). En première classe : tissu bleu, sol en moquette gris moyen, parois gris clair, rideaux jaunes. En seconde classe : tissu rouge rosé (sauf pour les B5uxh, où il est bleu comme en première), sol en caoutchouc gris foncé, parois bleues, rideaux jaunes. En ont bénéficié ces douze voitures déjà rénovées en 2000, ainsi que 98 autres traitées de 2007 à 2010, certaines étant d'anciennes Corail+ :

19 A10u / A10ux VU 78

Suppression des cloisons entre les compartiments et le couloir, remplacées par des demi cloisons en verre sans portes, et montage de tablettes semi arrondies. Certaines voitures sont dénommées "A10ux" car ayant eu un des WC transformé en local pour le personnel de bord, avec fauteuil, fenêtre "transparente" et rideau.

24 B11u VU

Mêmes modifications que pour les A10u.

2 A10tuxh VTU

Mêmes aménagements que pour les voitures Rhône Alpes, avec quatre semi compartiments au centre. Signalétique adaptée aux personnes malvoyantes.

18 B10tux VTU

Des banquettes semi circulaires sont ajoutées au milieu de la voiture : on a la même disposition que pour les B10tux Rhône Alpes.

35 B10tuxh VTU

Ces voitures sont proches des B10tux, mais sont adaptées aux personnes malvoyantes : signalétique et poignées sont de couleur vive (jaune).

17 voitures pilotes B5uxh VU

Identiques à celles des autres régions, excepté la livrée (motif rouge côté cabine de conduite, jaune à l'autre extrémité).

Ces voitures sont généralement exploitées en rames réversibles avec des BB 7200 (dont certaines ont reçu une décoration spécifique), et font parfois appel à des voitures Rhône Alpes ou en livrée TER "standard" (une d'entre elles a même reçu des logos Intercités) en renfort.

L'arrivée prochaine de rames Régio 2N devrait évincer les Corail des relations Paris - Laroche - Dijon. Leur sort, ainsi que celui des BB 7200R associées, est inconnu : réforme, maintien au sein du parc régional pour accroitre les dessertes, ou mutation vers une autre région ?

Bretagne :

Avant l'arrivée des Z 21500 et des AGC, cette région a utilisé des voitures Corail, UIC et USI sur des trains régionaux, sans adaptation particulière, associées à des BB 22200, 25500 voire 67300. L'utilisation de rames Corail a cessé fin 2009 ; début 2008 le parc se composait de seulement sept voitures, mêlant livrée TER et "nouvelle décoration" :

A10u VU 78 : un exemplaire (livrée TER)

B11tu VTU : 6 exemplaires

Centre :

En 1999, 18 voitures ont été rénovées pour les relations aux alentours de Tours :

4 A5B4tux ex A5B5tu VTU 84

Les 28 places de première classe sont conservées, mais côté seconde classe, il ne reste que 32 places : la première travée côté plateforme est remplacée par un espace pour transporter des vélos.

14 B10tu ex B11tu VTU 75  

A priori, aménagement standard.

Il était prévu d'exploiter ces rames sous la forme de trois coupons comportant quatre B10t et une A5B4tux, les trois autres voitures étant en réserve. Toujours en service actuellement, ces voitures sont maintenant exploitées en rames de cinq ou six voitures panachées avec des Corail Nouvelle Décoration et remorquées par des BB 7200 voire 26000 sur des relations Paris - Orléans (- Tours).

55 voitures ont été modernisées entre 2000 et 2002, avec une livrée aux formes très arrondies. Les voitures de première classe reçoivent des sièges type TGV Réseau  ; en seconde classe, les sièges ne changent pas mais prises électriques à certaines places. Les teintes de l'intérieur sont les mêmes que dans la plupart des voitures Corail TER : en première classe, sièges recouverts de tissus bleu foncé, avec des têtières et des rideaux rouges, moquette gris foncé ; en seconde classe, rideaux et sièges bleu turquoise, sol gris. Ce parc est complété par des voitures "nouvelle décoration".

Ces voitures sont en théorie exploitées en rames blocs : B10½tu + B11u + B7rtux + A5B4tux + A9tu + B10½tu. Coupons de renfort : B10½tu + A9tu + B10½tu.

Toutes ces voitures sont aptes à 200 km/h mais cette faculté n'est pas utilisée et la traction est généralement effectuée par des BB 9200, 9300, 7200 ou 26000 avec parfois des voitures Corail "Nouvelle Décoration" en renfort ; l'utilisation de voitures pilotes fut envisagée mais a été abandonnée, le projet donnant naissance aux B5uxh ayant eu beaucoup de retard et l'adaptation des BB 26000 à la réversibilité à 200 km/h sous 1500 V continu aurait nécessité l'adaptation d'un nouveau pantographe.

11 B11u VU N°21-97 001 à 011

Gardant leurs 88 places mais bénéficiant d'une nouvelle décoration, ces voitures voient leurs trois compartiments centraux perdre leurs cloisons côté couloir.

17 B10½tu ex B11tu VTUN°20-97 001 à 017

Ces voitures ont en réalité une salle de 80 places et deux semi rotondes de deux places à une extrémité (alors qu'elles sont au centre sur les B10tux Rhône Alpes). Les quatre premières voitures sont immatriculées B10tu car la capacité des demi rotondes n'avait pas été prise en compte.

8 B7rtux ex B5rtux VTU N°27-97 001 à 008

L'espace bar de ces voitures a été conservé mais est simplifié, avec des distributeurs automatiques à la place du comptoir (il n'y a plus qu'une seule baie de bouchée) et quelques banquettes semi circulaires. Cela permet donc d'agrandir la capacité de la salle de seconde classe, qui passe à 56 places. A l'autre extrémité de la voiture, la première travée est remplacée par un local pour le contrôleur faisant face à une banquette de trois places.

11 A9tu ex A10tu VTU N°19-97 001 à 011

Malgré leur dénomination, ces voitures mêlent salle et semi compartiments : se trouvent une salle de 17 places, deux semi compartiments de cinq places, encadrés par deux salles de 27 places. La "vraie" désignation de ces voitures aurait plutôt dû être A2t7u. Les aménagements, très raffinés, sont dans la même veine que ceux des TGV Réseau et A10tu Rhône Alpes.

8 A5B4tux VTU 84 N°39-97 001 à 008

Même disposition que pour les voitures transformées en 1999, mais décoration différente.

Il semblerait que la réforme de ces voitures ait commencé en 2011, quelques unes (dont une A9tu) étant aperçues au triage de Villeneuve garées en mauvais état, une autre rame complète radiée étant aperçue à Ivry sur Seine début 2013. Pourtant, une nouvelle rénovation beaucoup plus sobre est annoncée pour les prochaines années (voir paragraphe suivant) après reprise au compte de l'activité Intercités.

De fin 2011 à 2014, les 159 voitures affectées aux relations Intercités ex "Aqualys" Paris - Tours (y compris une partie des 55 déjà rénovées au début des années 2000, le restant étant radié) vont subir une nouvelle mise à niveau prolongeant leur carrière d'une décennie.

53 voitures rénovées en 2002 – 2003, livrée type TER standard (sans grandes lettres) ; complétées par cinq des 14 B10tu VTU 75 "TER standard" rénovées en 1999, elles permettent de former six rames :

6 A10tu ex A10rtu VTU 75

Même diagramme qu'à l'origine ?

6 A5B4tux ex A5B5tu VTU 84

Identiques aux voitures rénovées en 1999.

23 B10½tu VTU

84 places - 11 voitures ex B5rtux, 2 ex B11rtu, 10 ex B11tu VTU 75 / 78

6 B11u VU 80

Tous les compartiments perdent leurs cloisons côté couloir, remplacées par des demi cloisons en verre sans porte.

6 B6Du VU 78  

Ces voitures ont simplement été repeintes, il n'y a aucune modification à l'intérieur qui conserve la décoration d'origine. Disparues des inventaires dès 2008 - 2009 lors de leur arrivée à échéance de parcours avant révision générale, ces voitures semblent depuis avoir été transformées en voitures pilotes B5uxh pour d'autres régions ou bien réformées.

6 B7rtux ex B5rtux VTU 75 / 78

Les modifications subies sont les mêmes que celles des B7tux Aqualys.

Le parc dédié aux relations Paris - Le Mans devrait passer en révision générale vers 2012 : certaines voitures en ont bénéficié mais il ne semble pas y avoir eu de modifications effectuées à cette occasion ; en septembre 2013, la région Centre dit disposer de "2 rames Corail Paris - Le Mans"...

La livraison des rames Régio 2N achetées par la région Centre risque en effet de supplanter à terme les voitures Corail engagées sur cette ligne, ces dernières étant d'ores et déjà confinées aux trains les plus chargés en matinée ou soirée.

A la fin des années 90, la Région Centre a envisagé la modernisation de trente voitures ex B5rtux VTU pour cette desserte d'une partie de la ligne du Bourbonnais. Finalement, à la fin des années 2000, ce furent des rames Intercités qui ont été mises en place en coopération avec la Bourgogne (trains Paris - Nevers).

Champagne Ardenne :

Modernisation ou simple remise en peinture suivant le type standard entre 2004 et 2006 de :

Six B11u VU 80

Sept B11tu (2 VTU 75, 5 VTU 78)

Deux B11rtu VTU 78

Cinq A5B5tu VTU 84

Deux de ces cinq voitures mixtes sont devenues dès 2006 des B10tu suite à la suppression de la première classe dans les trains de cette région.

En outre, des voitures "Nouvelle Décoration" et Corail Plus dont trois B5rtux ont été affectées à la région (ensuite mises en peinture / rénovées TER ou radiées ?). Suite à l'arrivée des AGC, une bonne partie de ce parc a été garée sans réutilisation puis réformée.

Courant 2012, le parc était réparti entre 10 voitures utilisées sur Dijon - Reims (2 A5B5tu VTU 84, 3 B10tu ex A5B5tu VTU 84, 2 B11tu, 3 B11u VU, traction par CC 72100 voire BB 67400 ou 69400), et 28 autres sur les "TER Vallée de la Marne" créés suite à la mise en service du TGV Est en 2007 (5 A10tu, 9 B10tu, 11 B11tu, 3 B9u VU 75 ex Grandes Lignes, traction par BB 15000).

Le parc utilisé en traction Diesel sur Reims - Dijon devrait prochainement disparaître avec les CC 72100 vieillissantes qui les remorquent, les AGC assurant déjà la majorité des relations (fin des rames tractées en décembre 2014). Les autres voitures sont épaulées par des voitures Picardie ou ex Intercités.

En décembre 2014, ce parc a été dissous, certaines voitures étant radiées d'autres rejoignant les effectifs Picardie ou le parc commun "Vallée de la Marne".

Franche Comté :

Cette région a fait moderniser à partir de 2002 des voitures Corail, remorquées par des BB 25500 puis 22200 avec réversibilité à partir de 2007. Suite au passage à la classe unique en 2005, les parties première classe ont été déclassées sans modifications.

Une seule B11u VU

Cette voiture a-t-elle été transformée en B7uh ?

Trois A5B5tu ex B5rtux VTU 75 / 78N°30-77 222 à 224

La partie première classe, conservant ses 30 places, comporte désormais deux semi compartiments de quatre places.

Trois B10tux ex B5rtux VTU 75 / 78

Identiques aux B10tu Rhône Alpes : 80 places et des banquettes semi circulaires au centre de la voiture.

Sept B10tu ex B11tu VTU 75

Quatre voitures pilotes B5uxh VU

Identiques à celles des autres régions, avec la livrée grise et bleue standard.

Trois B6Dux VU 86

Ces voitures pilotes ont été rachetées à la région Picardie, qui ne les utilisait plus depuis quelques années. Elles sont passées en révision  fin 2010 et ont été rééquipées avec un système "MUX 2" identique aux B5uxh permettant leur utilisation avec des BB 22200R.

Voitures B7uh VU (4)

Ces voitures sont utilisées dans les rames réversibles comportant une voiture pilote d'ancienne génération (B6Dux) : contrairement aux nouvelles (B5uxh), celles-ci ne sont pas adaptées en termes d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (largeur de la porte, WC et espace dédié).

Ce parc a été rejoint par des voitures ex Grandes Lignes (B10tu, B11u), libérées des Lyon-Strasbourg après la mise en service du TGV Rhin - Rhône fin 2011. Comme chez la plupart des autres régions, il ne semble plus y avoir que des rames réversibles. Fin 2014, il semblerait que les voitures ex première classe aient disparu.

"Interloire" - Régions Centre & Pays de la Loire

Relations à partir de 1994 entre Nantes et Orléans pour les Régions Centre et Pays de la Loire (d'où le nom "Interloire"), assurées à 200 km/h (traction par les BB 22351 à 22360 puis BB 26000). Livrée gris moyen, avec bande blanche et bande bleu ciel en bas de caisse, qui sera aussi adoptée par la région Rhône Alpes pour la première tranche. D’abord 10 voitures, puis 13 en 1998, toutes des VTU 82 :

3 A8tu ex A10tu VTU 82

Ces voitures de première classe sont partiellement aménagées en "espace de travail" : d'une côté du couloir central, les aménagements ne changent pas, avec dix travées de deux fois deux sièges. De l'autre côté, un siège sur deux est supprimé, afin de créer de petits compartiments à une seule place faisant face à une table fixe.

7 puis 10 Btu ex B11tu VTU 82

Ces sept voitures de seconde classe voient leur capacité chuter à 76 places ; trois autres voitures ont été transformées en 1998.

Ces treize voitures ont subi une modernisation en 2004, la livrée a des formes arrondies mais les couleurs sont conservées :

Trois A8tu VTU 82

Les aménagements sont redécorés mais leur disposition ne change pas.

Trois B8rtux VTU 82

Ces voitures sont désormais équipées d'un espace bar (distributeurs automatiques) à une extrémité.

Sept B10tu VTU 82

La capacité de ces voitures passe à 80 places.

Cette relation connaissant encore un succès croissant, le parc a été complété par des voitures ex Grandes Lignes aptes à 200 km/h.

B6Du VU

Afin d'offrir une capacité supplémentaire et de permettre le transports de vélos, quelques voitures B6Du VU ont été incorporées aux trains Interloire à la fin des années 2000 ; vu le succès du transport de vélos, elles seront transformées en fourgons Dux à partir de 2012.

Dux ex B6Du VU (au moins 2 exemplaires)

A la surprise générale, vu le succès du transport de vélos, des voitures B6Du VU ont été adaptées en 2012 à ce service en ayant leurs compartiments tous supprimés.

A terme, les voitures Interloire devraient être remplacées par les Z 21500, qu'elles côtoient depuis déjà une décennie, et par une variante des Régio 2N apte à 200 km/h.

Languedoc Roussillon :

Onze voitures ont d'abord été transformées entre 1997 et 2000, recevant la livrée grise et bleue en vigueur pour le matériel TER à partir de cette époque :

Une A5B5tux ex A5B5tu VTU 84

Les aménagements intérieurs sont juste redécorés, et un espace pour vélos est créé à une extrémité de la voiture.

2 A5B5tu ex B5rtux VTU 78

Aménagements identiques aux A5B5tu "ordinaires" pour ces voitures issues de la reconversion de bars B5rtux.

5 B10tu VTU

Ces voitures adoptent la disposition à 80 places de seconde classe. Deux sont d'anciennes B5rtux VTU 75, les trois autres des ex B11rtu VTU 78.

1 B10rtu ex B11rtu VTU 78

Cette voiture passe elle aussi à 80 places mais conserve ses équipements pour restauration à la place bien que ceux ci ne sont plus utilisés depuis longtemps.

2 B3t7u ex B12u VU 85

Transformées en 1999, ces voitures sont identiques à celles réalisées pour les autres régions. Initialement, ces voitures avaient des portes vertes mais pas de logo régional.

Il semblerait qu'il y a également eu des A10u VU incorporées à ce parc à la même époque (fin des années 90) et qui avaient également reçu une livrée grise et bleue TER, mais avec des portes rouges et sans logo de la région. Apparemment, ces voitures ont rapidement perdu cette particularité puis été mutées vers d'autres régions au début des années 2000 (PACA ?).

Ce parc a été ensuite complété à partir de 2001 par des voitures en livrée d'origine, ou TER « standard » (B10tu ou B11tu VTU, B11u et B6Du VU), ou restées en livrée "nouvelle déco" (B11tu VTU, B11u, A4B6u et B7Dux VU) ; en juin 2007 il y avait au moins 5 A5B5tu VTU 84, une B10tu VTU, 14 B11u, 5 A4B6u, 4 B6Dd2u VU 86, une B7Dux VU 75 et 23 B11tu VTU.

Avec l'arrivée des AGC Z 27500, il a été sévèrement réduit à partir de 2008, seules 29 voitures étaient encore à l'inventaire mi 2010 et 18 en 2011 (trois rames de six voitures : VTU en livrée TER et VU avec fourgon).

A noter que ces rames ont toujours conservé la livrée TER grise et bleue, avec des variantes quant aux logos régionaux (en extrémité de caisse ou en gros, sous les baies) et aux marquages de classes (absents depuis le passage à la classe unique) ; la nouvelle livrée rouge et grise n'a pas été adoptée lors de son apparition en 2005 même si elle devait initialement aussi concerner les voitures Corail.

Même si des radiations ont eu lieu, la conservation d'une partie de ce parc a finalement été décidée, avec une nouvelle rénovation pour 33 voitures (option pour une vingtaine d'autres) suivant le modèle des Corail Intercités Haute Normandie.  Fin mai 2011, une première voiture prototype ex A5B5tu revêtue d'une livrée entièrement rouge (portes et motifs orange) fut reçue, mais les éléments de série arrivèrent en fin d'année en vue du cadencement en 2012.

Il est prévu de former 5 rames de six voitures (correspondant à deux AGC), plus une réserve de trois caisses. Chaque rame comportera une voiture adaptée aux personnes à mobilité réduite (B7uh VU) et devrait rouler pour encore au moins 10 ans (accord de maintien en service de la gérance de Cerbère).

Les aménagements intérieurs sont entièrement refaits sur le modèle des Corail haute Normandie mais avec des couleurs différentes et à classe unique, avec de nouveaux fauteuils rouges (éclairage et porte bagage semble conservés mais rafraichis ; stores à la place des rideaux). Néanmoins, les caisses semblent conserver leurs marquages d'origine (des A5B5tu existent encore, bien qu'entièrement seconde classe 2+2). A noter que certaines VTU ont reçu une nouvelle baie à l'extrémité de caisse normalement borgne (cette modification n'avait jamais été réalisée jusqu'à présent) afin de permettre la création d'un local pour le contrôleur. En outre, ces rames auraient pu être adaptées à la réversibilité avec des BB 7200, mais cela n'a finalement pas été le cas, la chaine de transformation des B5uxh ayant été terminée.

Il semblerait que des voitures aient revêtu la nouvelle livrée rouge sans bénéficier d'une rénovation intérieure, conservant un aménagement "Nouvelle Décoration" ; elles se reconnaissent vite grâce à leurs rideaux verts à la place des stores.

Six B7uh ex B11u VU

27 VTU : B11tu, A5B5tu ou B10 1/2tuxh ex A5B5tu VTU 84

Les compositions semblent être du type : B7uh + B11tu + A5B5tu + B11tu + B11tu + B11tu ou B7uh + A5B5tu + B11tu + B11tu + B11tu + B11tu. La traction est généralement effectuée par des BB 7200 (y compris "petites cabines") mais des BB 22200 ou 26000 sont aussi visibles.

Lorraine :

Les huit voitures ont été transformées en 2003 à partir de B12u "Cabine 8" VU 85 et étaient tractées par des BB 16500 voire 15000 :

Six B3t7u ex B12u VU 85

Identiques à celles des régions Midi Pyrénées, PACA et Languedoc Roussillon.

Deux A6B5tu ex B12u VU 85

Ces voitures mixtes ont les mêmes aménagements que les B3t7u, mais avec une partie centrale surclassée (sièges à tissu bleu et rouge) : deux salles de 20 places de seconde classe encadrent une partie centrale de première classe, comportant 36 places. Cette partie de première classe se compose de 12 places individuelles d'un côté du couloir, et de l'autre côté de six compartiments non fermés de quatre places ayant des cloisons en verre.

Toutes ces voitures ne sont plus utilisées depuis 2008, suite à l’arrivée de rames AGC : un vrai gâchis...

A partir de 2007, des TER "Vallée de la Marne" ont été mis en place avec les régions Picardie et Champagne Ardennes, et équipés d'un parc spécifique.

Midi Pyrénées :

Cette région possède depuis 1983 quatre voitures (1 B11u, 1 A10tu, 2 B11tu) qui ont ensuite été transformées. En outre, 16 voitures ont été modernisées entre 2000 et 2003 (4 A5B4tux, 4 B10tu et 8 B3t7u), avec livrée TER ; ce parc était complété par des voitures en livrée "Nouvelle décoration" ayant reçu les logos de la Région.

Depuis quelques années, ce parc a été complété par de nouvelles unités et les portes sont peintes en orange afin d'être plus visibles. Au final, le parc comprend 52 voitures, dont la transformation s'est achevée courant 2011 :

9 A5B4tux (dont 3 ex A10tu VTU 80, 1 ex A5B5tu VTU 84)

Les 28 places de première classe sont conservées, mais côté seconde classe, il ne reste que 32 places : la première travée côté plateforme est remplacée par un espace pour transporter des vélos.

1 A5B5tu VTU 84

Diagramme inchangé mais livrée TER.

9 B10tu ex B11tu VTU

Aménagements traditionnels en version à 80 places.

3 B11tu VTU

Les aménagements ont gardé l'ancien diagramme à 88 places.

8 B3t7u ex B12u VU "Cabine 8"

4 B11u VU

16 autres voitures adaptées aux personnes à mobilité réduite ont été transformées à partir de 2008, ayant les mêmes aménagements que les voitures Corail Intercités :

9 B10½tuh ex B11tu VTU

9 B7uh ex B11u VU

A terme, il est prévu d'exploiter ce parc sous la forme de 9 rames de 4 caisses : A5B4tux + B7uh + B10½tuh + B10tu, les autres voitures étant ajoutées si besoin ou laissées en réserve. La région envisagerait également d'utiliser ces voitures en rames réversibles, avec des BB 7200 adaptées une fois les BB 9300 réformées. Ce projet semble avoir été suspendu, la chaîne de transformation du matériel ayant été arrêtée.

PACA :

Cette région a fait réaliser la rénovation de 31 VTU et 17 VU à partir de 2004, ces voitures étant à priori toutes livrées en 2007. La livrée extérieure reste grise avec une bande bleue, complétée par les logos régionaux en extrémité de voiture et souvent par un logo souligné en rouge et jaune au centre de la caisse. Au niveau de l'intérieur, les rideaux sont rouges, et les cloisons adoptent des teintes bleues ou vertes différentes de celles utilisées jusque là. Les sièges sont tous revêtus de tissu : turquoise en seconde, bleu avec de petits motifs rouges te blancs en première.

Ces 48 voitures étaient complétées par des voitures UIC et USI rénovées à grands frais pour n'avoir un sursis que de quelques années, ainsi que par une option sur neuf voitures pilotes B5uxh VU, arrivées début 2008 :

18 B9tux VTU

A une extrémité, une travée de sièges est supprimée afin d'aménager un espace comportant des strapontins relevables permettant le transport de vélos. A noter qu'au moins une de ces voitures a déjà été radiée (50 87 29-74 003-7 vue en cours de démolition mi 2013).

5 Btux VTU

La capacité de ces voitures tombe à 76 places car à une extrémité une travée est remplacée par un local vitré (destiné au contrôleur) auquel fait face une banquette "droite", le long de la paroi. Quelques emplacements pour vélos font leur apparition à un angle de la voiture.

4 ou 5 A5B5tu VTU 84

Simple redécoration, le diagramme ne change pas.

1? A5B4tux VTU 84

Les 28 places de première classe sont conservées, mais côté seconde classe, il ne reste que 32 places : la première travée côté plateforme est remplacée par un espace pour transporter des vélos (voiture identique notamment à celles de la région Centre).

3 A9tu VTU

La capacité de ces voitures tombe à 54 places car des espaces supplémentaires pour les bagages ont été créés. Au moins une VTU 82.

7 A10u VU 78

Outre une redécoration intérieure et extérieure, cette modernisation s'accompagne de la suppression des cloisons entre les compartiments et le couloir, remplacées par des demi cloisons vitrées sans porte.

8 B11u VU

Mêmes modifications que pour les A10u, mais décoration type seconde classe bien sûr.

2 B3t7u ex B12u VU 85

Ces voitures reçues en 2004 sont identiques à celles utilisées en Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées ou Lorraine.

Neuf  B5uxh VU (+ 5 en 2013)

Identiques aux voitures des autres régions, ces neuf voitures reçues début 2008 ont permis d'éliminer les rebroussements en gare de Marseille St Charles. Par rapport aux autres voitures rénovées de la région, elles se distinguent par leurs portes intégralement peintes en bleu foncé (contre gris métallisé).

Jusqu'à début 2008, ce parc était complété par des voitures USI rénovées, et des VSE (dont certaines déclassées en B9u) et des UIC en état d'origine (sauf trois B7D rénovées). Ces rames tractées, non réversibles, étaient utilisées aussi bien sur la ligne de la Côte d'Azur (trains "TER Intercités Marseille - Nice éventuellement prolongés à Vintimille) que sur la ligne Marseille - Lyon et Marseille - Montpellier - Narbonne (dans les deux cas via Rognac et Arles) ainsi qu'en compositions courtes sur la ligne des Alpes.

D’autres voitures Corail ont été affectées à ce parc, dont des B10tu VTU (dont une rare VTU 82 ex Corail +), A4B6u, B9ux/B10ux et B11u VU "Nouvelle déco" ou repeintes en livrée TER, et deux B6Dd2 VU 75 sans climatisation (une repeinte en livrée TER, l’autre en livrée « nouvelle décoration », avec en plus les logos régionaux ; ces voitures sont aujourd'hui radiées et garées à Miramas).

A la fin des années 2000, l'utilisation du matériel Corail a été revue à la baisse en région PACA, les rames courtes tractées par des BB 67400 sur la ligne des Alpes étant remplacées par des autorails X 72500 et B 81500 voire X 76500. Depuis 2011-2012, les voitures Corail ne semble être utilisées que sur trois axes tous en traction électrique, en direction de Nice, Lyon et Narbonne, la plupart du temps en rames réversibles. Un renouvellement partiel du parc semble avoir eu lieu :

A noter que seules les rames engagées vers Nice semblent avoir systématiquement une première classe. Du fait de la présence d'un local contrôleur dans la voiture pilote, les cinq B9 1/2tux perdent leur raison d'être.

A noter que seules les rames utilisées vers Nice comportent systématiquement des places de première classe : sur cette relation, elles assurent les "TER Intercités" au standing plus élevés que les TER normaux (complément des TGV et Téoz).

Pays de la Loire

Cette région semble avoir abandonné les rames Corail à la fin des années 2000.

En outre, cette région exploite les voitures Interloire en commun avec la région Centre.

Picardie :

Une première tranche de 18 voitures a été réalisée suivant le type standard (avec de grandes lettres TER) à l'occasion de l'électrification de la ligne Paris- Beauvais en 1999 :

2 A10tu VTU 75

15 B11tu VTU 75

3 B6Dux VU 86

Les voitures pilotes provenaient de Rhône Alpes, et utilisées avec des BB 25200 ; garées suite au renvoi de ces dernières en Rhône Alpes, ces voitures ont finalement été récupérées en 2010 par la région Franche Comté. Les deux rames comportaient huit voitures chacune (une A10tu, six B11tu et une B6Dux), une B6Dux et une B11tu restant en réserve.

Une seconde tranche a été réalisée pour Paris – Laon (traction Diesel par des BB 67400 voire CC 72000) en 2002 :

4 A10tu VTU

5 B11u VU

2 B9u 54 places (VU 75, ex A11u)

Troisième tranche pour renforcer ces rames :

1 B11u VU

5 B11tu VTU

Il semblerait qu'au moins une Corail VTU ait été mutée en région Rhône Alpes tout en ayant conservé ses logos d'origine.

Le parc "Vallée de la Marne" est traité à part car conjoint avec les régions Lorraine et Champagne Ardennes.

Les voitures Picardie devraient disparaître dans quelques années, leur remplacement étant assuré par des Régiolis. En outre, quelques voitures peuvent être incorporées à des Intercités pour St Quentin ou à des TER "Vallée de la Marne".

Poitou-Charentes :

Cette région a eu quelques BB 22200 ainsi qu'une dizaine de voitures Corail affectées (pour la plupart des A10u VU et B11tu) sans aucune modification (version d'origine, Corail Plus ou Nouvelle Décoration). Ce parc a été dissous lors de l'arrivée des AGC, une partie des voitures Corail étant revendues au Maroc fin 2007 / début 2008.

Parc en juin 2007, juste avant sa dissolution : deux A10u VU, une B11u VU, une B10tu VTU et quatre B11tu VTU. A l'inventaire du 1er janvier 2008 ne restaient plus que les deux A10u.

Rhône Alpes :

Entre l'été 1995 et 2003, la région Rhône Alpes a financé la rénovation de 116 voitures :

Sept A10tu VTU 82 ex A4rt1u et A5rt3u "Fédora" N°03-77 001 à 007

Provenant de la transformation d'anciennes  "nouvelle première" aussi appelées "Fédora", ces voitures, bien que désignées A10tu, conservent une partie de leurs anciens aménagements, avec quatre semi compartiments de quatre places au centre de la voiture faisant face à 8 places seules, encadrés par des salles de 17 places. La capacité totale est de 58 places.

21 B10tux ex B5rtux VTU 75 / 78 N°02-77 001 à 021

Ces voitures sont d'anciennes voitures bar B5rtux (6 VTU 75 et 15 VTU 78) réaménagées : les sièges sont espacés de 87 cm comme dans une B11tu VTU, mais avec davantage de places en vis à vis et 8 sièges situés à peu près au centre de la voiture (face à une fenêtre) sont remplacés par des banquettes en demi cercle, d'ailleurs identiques à celles de la partie bar des B5rtux.

Trois (?) B6Dux VU 86

Ces voitures, alors récentes (elles ont été construites en 1987 et 1988), ne subissent pas de modification excepté leur décoration extérieure.

Au moins trois voitures ont d'abord reçu une livrée prototype, avec du rouge à la place du bleu clair ; elles ont rapidement été repeintes dans la livrée définitive, identique à celle des voitures "Interloire". Ces voitures semblent avoir été à nouveau rénovées lors de la cinquième tranche de modernisation, à partir de 2003 ; quelques unités ont été radiées (au moins une A10tu).

Un second programme de trente voitures a eu lieu dès 1998. Les aménagements intérieurs sont les mêmes que pour le premier programme, mais la livrée change : apparait le gris métallisé et bleu foncé maintenant généralisé à l'ensemble du matériel TER. La décoration intérieure est elle aussi modifiée : tissu bleu foncé à motifs rouge en première classe, bleu turquoise en seconde.

Six A5B5tu ex A10tu VTU 75 N°30-77 201 à 206

Ces voitures ont été partiellement déclassées, offrant désormais 28 places de première classe et 44 de seconde.

24 B10tux ex B11tu VTU 75 N°22-77 201 à 224

Ces voitures de seconde classe ont été réaménagées suivant le même modèle que les 21 voitures de la première tranche.

Le troisième programme, réalisé dans la foulée, est identique :

Six A5B5tu ex A10tu VTU 75 N°30-77 207 à 212

24 B10tux ex B11tu VTU 75 N°22-77 225 à 248

Le quatrième programme, réalisé entre 2000 et 2002, concerne cette fois ci 28 voitures à compartiments, qui reçoivent la même décoration que les tranches précédentes :

Cinq A10u VU 78

Les aménagements de ces voitures ne changent pas, mais les portes des compartiments sont supprimées.

23 B11u VU

Là encore, la seule modification outre la décoration consiste en la suppression des cloisons côté couloir, remplacées par des demi cloisons en verre sans porte.

78 voitures après 2003 : dont les 16 voitures pilotes B6Dux appartenant à la région, qui auraient dû devenir des B5Sux (compartiment 6 transformé en espace PMR, suppression du fourgon, espace avec distributeurs automatiques) mais qui ont finalement conservé leur ancienne immatriculation pour des raisons administratives (habilitation des conducteurs).  En outre, des voitures ont reçu la livrée TER sans pour autant subi une rénovation des aménagements intérieurs (cas de B6Dd2 VU et de voitures "Nouvelle Déco").

A la même époque, une livrée avec un dégradé de bleu et blanc et de nombreuses lignes géométriques a été appliquée à une partie du parc automoteur et aurait également du l'être au parc Corail mais cela ne s'est finalement pas fait. Il en est de même pour la livrée "aubergine" apparue plus récemment.

Vers 2010, les voitures pilotes B6Dux ont été rééquipées avec un système de réversibilité nouvelle génération (MUX 2) afin de fonctionner elle aussi avec des BB 7200 ou 22200 en remplacement des BB 2200 arrivant en fin de vie : après quelques années d'incompatibilité, leur exploitation est donc maintenant effectuée en banalité avec les B5uxh.

A9u VU : 2 exemplaires ?

Voitures subissant une remise en peinture et la suppression de leurs portes de compartiment (deux demi cloisons sans porte côté couloir).

B6Dd2 VU (aujourd'hui réformées)

Voitures subissant une simple redécoration et dont la durée de vie résiduelle fut très courte, les dernières radiations ayant eu lieu en 2008 - 2009 (en même temps que les dernières UIC et USI).

A10tu VTU 75 / 78 : cinq exemplaires

Quelques unes de ces voitures ont été rénovées sans subir de déclassement.

A4B6ux VU : 16 exemplaires

Voitures type A4B6u subissant une simple redécoration ; le "x" rajouté n'a pas de signification connue (remplacement d'un WC par un local pour le contrôleur ?).

B10tu ex B5rtux VTU : 22 exemplaires

Anciennes voitures bar entièrement réaménagées, 80 places de seconde classe.

B5uxh ex B6Du VU : 14 exemplaires

Voitures pilotes de nouvelle génération, identiques à celles reçues par les Régions Bourgogne, Franche-Comté et PACA.

Libérées par l'ouverture de la ligne TGV Est, 56 voitures auraient été incorporées au parc en 2007, mais sans forcément avoir été rénovées. En effet, la présence de celle-ci fut parfois de courte durée, permettant de remplacer les voitures UIC et USI en attendant la livraison des AGC ou TER 2N NG...

Bien que fortement concurrencées par des matériels plus récents, une cinquantaine de voitures de la région Rhône Alpes pourraient subir une nouvelle modernisation proche de celle des voitures Intercités ou Languedoc Roussillon. D'ores et déjà, certaines voitures sont passées en révision générale récemment sans subir de modification au niveau des aménagements.

B7uh VU : 16 exemplaires

D'ores et déjà, des voitures B7uh ex B11u VU adaptées aux personnes en fauteuil roulant sont reçues courant 2013 et incorporées aux rames utilisant des voitures pilotes d'ancienne génération (B6Dux).

Quelques voitures modernisées lors des opérations précédentes ont déjà été radiées, tandis que ce parc TER a également été complété par des voitures ex Intercités / Grandes Lignes, dont des A4B6u.

Depuis la mise en place du cadencement, ces voitures sont quasi exclusivement utilisées en rames réversibles ; une partie du matériel restant est en garage longue durée (notamment celui Nouvelle Décoration). Là encore, les voitures à compartiments semblent avoir quasiment disparu.

Vallée de la Marne

Ces relations TER ont été mises en place sur la ligne Paris - Reims - Bar le Duc en 2007 par les régions Picardie, Champagne Ardennes et Lorraine, l'ouverture de la LGV Est ayant provoqué la suppression des trains Grandes Lignes assurant auparavant ces dessertes. Tractées par des BB 15000, les voitures ont été héritées du parc Grandes Lignes (A10tu, B10tu et B11tu VTU, B9u VU 75) et sont d'ailleurs pour beaucoup toujours aptes à rouler à l'étranger. Début 2008, la modernisation de ce parc fut envisagée sous la forme de :

A10tu : 8 exemplaires prévus

B10tu : 17 exemplaires prévus

B10tuh : 19 exemplaires prévus

Il semblerait que ce programme ait au moins été en partie réalisé (intérieur type "Nouvelle Décoration"), mais il n'y a pas de B10tuh, les voitures ex Grandes Lignes  en livrée "Nouvelle décoration" restent encore très présentes (même si d'autres ont été radiées), et des B9u VU 75 (ex A11u) ont également été modernisées. Au final sont à l'inventaire, partagés entre les parcs Picardie, Lorraine et Champagne Ardenne :

5 A10tu VTU

9 B10tu VTU

11 B11tu VTU

3 B9u VU75

Ce parc a été partiellement complété avec les voitures TER Champagne Ardennes, dont le parc fut dissous fin 2014.